Nourrir la réflexion grâce aux données de marché

Qu’est-ce qu’une géologue de formation et un économiste ont en commun? Une passion pour la nourriture et l’entrepreneuriat.



Tanobla Badou et Toné Bouba se sont lancés en affaires lorsqu’ils se sont rendu compte que l’offre alimentaire en provenance de l’Afrique de l’Ouest était pratiquement inexistante à Québec. Ils ont donc créé T&B’S restaurant ouest africain express qui a pignon sur rue dans la Pyramide à Sainte-Foy. Ils font tout eux-mêmes et sont ouverts 6 jours par semaine. Ce qui amène son lot de défis.


Pour alléger leur horaire, les deux entrepreneurs se sont demandé comment ils pouvaient commercialiser de la nourriture afin de la rendre accessible à un plus gros bassin de client sans devoir tout produire. C’est là qu’entre en jeu Ressources Entreprises.


« Nous avons eu accès à des données de marché comme le comportement du consommateur, les dépenses alimentaires et la tranche d’âge la plus susceptible de consommer nos produits. Ça a permis de préciser notre offre »

Évoque Madame Badou.


Dans le développement de son produit alimentaire, l’expérience en restauration de Madame Badou aide grandement, car elle a compris qu’elle devait garder ses recettes simples et réduire le nombre d’étapes afin de simplifier la production à grande échelle.


Le projet alimentaire de Tanobla Badou et Toné Bouba est incubé chez Mycélium. Les deux entrepreneurs y apprennent des informations cruciales, entre autres, sur les méthodes de conservation, les emballages, les produits en libre-service dans les épiceries et les modèles d’affaires.


Selon Madame Badou, l’entrepreneuriat permet une simplicité d’action, de réfléchir autrement pour trouver des solutions simples et efficaces à des problèmes. Elle ajoute : « Être son propre patron, ça veut dire tout faire soi-même. Il faut être préparé à travailler et à ne pas abandonner à la première tempête. Il faut se connaître et connaître ses limites aussi. C’est une expérience qui permet de grandir ».


Selon elle, la clé est de bien réfléchir à son projet d’affaires et d’avoir les bonnes informations de marché pour nous aider dans la démarche. La forme finale du produit alimentaire que Madame Badou et son associé commercialiseront n’est pas encore arrêtée. En attendant, nous vous incitons à les encourager en allant déguster leur délicieuse cuisine africaine dans leur restaurant T&B’S lorsque vous passerez dans le coin de la Pyramide.



Et si maintenant on propulsait votre projet?